Politiques de l’exil : Co-constructions & frictions, séance introductive

GERiiCO Séminaire
Collège de France, place Marcellin-Berthelot, Paris salle 2

Titre : Politiques de l’exil : Co-constructions & frictions, séance introductive

Résumé : La première séance du séminaire de cette année est consacrée à l’esquisse de plusieurs définitions de co-constructions de savoirs aux frontières. Comment, à partir de positions différentes et souvent inégalitaires entre acteurs de la frontière, est-il possible de construire un savoir commun ? Quel est le statut de ces savoirs et quels sont leurs usages, politiques, scientifiques, mémoriaux ? Quelles contre-archives des politiques migratoires répressives et de leurs effets délétères sommes-nous collectivement en capacité de faire exister ? Nous reviendrons sur l’expérience des Fabriques d’agirs qui se sont déroulées à Calais en mai 2022 et qui ont rassemblé exilé·es, militant·es et chercheur·ses avant de présenter plusieurs recherches collectives actuelles aux frontières ainsi que d’autres situations de co-constructions et co-élaborations.

Coordinateur(s) : Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA, Sophiapol, ICM), Léo Manac’h (CEPED, U. de Paris-Cité, ICM) et Saskia Cousin (Sophiapol, ICM)

Contact(s) : Emilie Da Lage

 

Titre du cycle de séminaire : Politiques de l’exil : Co-constructions & frictions

Résumé du cycle de séminaire : En s’appuyant sur deux manifestations réunissant différents acteurs – Savoirs et territoires partagés, Briançon mai 2021, et Fabrique d’agirs, Calais mai 2022 – ainsi que sur le programme Co-Front (ICM), le séminaire Non-lieux de l’exil voudrait, pour sa 12ème année, questionner pratiques et frictions qui se produisent autour des politiques de l’exil et mettre en débat de nouvelles épistémologies collaboratives en croisant terrains, pensées et actions liés à l’expérience plurifocale des frontières.

En savoir plus sur ce cycle de séminaires


X Facebook