Soutenance de thèse - Kaouther Azouz

Vie du laboratoire Soutenance de thèse

Les lieux de savoir à l'heure du web des données : permanences ou mutations des pratiques?

Titre : "Les lieux de savoir à l'heure du web des données : permanences ou mutations des pratiques?"

Date : 22 juin 2020 13:30 - 17:30, En salle F0.44, de la Maison de la Recherche - Université de Lille, SHS (Pont-de-Bois)

Lieu : En salle F0.44, de la Maison de la Recherche - Université de Lille, SHS (Pont-de-Bois)

 

Description : 

Résumé : Par ses techniques et évolutions permanentes, le web développe les pratiques et l’offre de service des bibliothèques, des musées et des archives. Il incite ces institutions à repenser leur perception du savoir et à revisiter leurs méthodes de diffusion et de valorisation de ses contenus pour les communautés de la toile. Confrontés, depuis l’émergence du Web 2.0, à de nouveaux usages et contenus libres et collaboratifs, les bibliothèques, les musées et les archives implémentent le Web de données. Leur visée est d’améliorer la visibilité de leurs ressources et d’assurer une promotion inédite du savoir à travers la confluence de leurs modèles, de leurs pratiques et contenus. Malgré son antériorité, le Web de données et son impact sur les pratiques expertes restent une question appréhendée, dans notre recherche, à travers une double approche. La première est historique. Elle concerne les lieux de savoir. La seconde est interactionniste. Elle aborde la technique. La finalité de cette recherche est de démontrer que le Web de données n’est pas qu’un cadre technique, mais le vecteur de mise en convergence de trois lieux distincts et complémentaires dans leur perception du savoir, leurs métiers, leurs pratiques et publics. L’innovation de ce travail scientifique n’est pas liée à l’analyse du Web de données en bibliothèques, en musées et en archives. Elle est en relation avec le positionnement épistémologique dans lequel nous avons choisi d’aborder la question.

Mots clés : web de données, lieux de savoir, savoir, connaissance, communautés, profane, crowdsourcing, interopérabilité, contribution, pratiques, convergence, bibliothèque, musée, archives.

Résumé en anglais : Through its techniques and permanent evolution, the web impacts the practices and service offer of libraries, museums and archives. It encourages these institutions to rethink their perception of knowledge and to revisit their methods of disseminating and enhancing the value of its contents amongst the web communities. Confronted, since the emergence of Web 2.0, with new uses and proliferation of a free and collaborative content offer, libraries, museums, and archives are implementing the web of data to improve the visibility of their resources and ensure new ways to promoting the dissemination of knowledge through the convergence of their models, practices, and content. Although it may not be innovative and has already been subjected to comprehensive studies, the issue of the data web and its impact on the practices of places of knowledge is addressed in our research through a historical review of places of knowledge and an interactionist approach to technology. The objective of this choice is to demonstrate that the web of data is not only a technical framework but the vector of convergence of three distinct and complementary places in relation to knowledge promotion and identification of their respective professions, practices, and audiences. The innovation of this research is not linked to the analysis of the data web in the three places of knowledge as such, but to the epistemological positioning, we have opted for in dealing with this issue.

Keywords: Linked data, space of knowledge, wisdom, knowledge, communities, laymen, crowdsourcing, interoperability, contribution, practices, convergence, library, museum, archives.·  

Directeur de thèse Stéphane CHAUDIRON