L’expérience publique

Axe2 Séminaire d'axes

Comment les travaux de chercheurs de GERiiCO rencontrent des questionnements liés à l'espace public ?

Titre : Séminaire de l’axe 2

Intervenant (s) :  

Résumé :  Discussion autour de l’article suivant : Laacher Smaïn & Cédric Terzi (2020), « La diffusion de Persepolis en Tunisie comme blasphème. Comment apaiser une polémique qui exclut tout “tiers garant” ? », (in Questions de communication, n°37, p. 167-192) : https://www-cairn-info.ressources-electroniques.univ-lille.fr/revue-questions-de-communication-2020-1-page-167.htm)

Après un rapide tour de table pour entendre les domaines de préoccupation des un.e.s et des autres à propos du thème de la séance, et avant que ne s’ouvre la discussion collective "à bâtons rompus",  François Debruyne et Florian Vörös interviendront autour des questions suivantes : Comment se caractérise une perspective en terme d’"expérience publique" et dans quel type d’enquêtes a-t-elle été mise au travail ? Comment penser le lien entre expériences publiques (urbaines, médiatisées, etc.) et expériences vécues (ressenties dans la chair) ? Quelles méthodologies permettent de décrire les expériences ? Quels dialogues possibles entre l'approche "praxéologique" à l'origine de la notion d'expérience publique et les études féministes et de genre ?

Contact : Bruno Raoul 


Résumé du cycle de séminaire : L’axe 2 organise une série de quatre séances de séminaire interne au cours desquelles, en ayant en tête l'intitulé de l'axe, chacun-e des participant-e-s expliquerait comment ses propres travaux rencontrent des questionnements liés à l'espace public (quand bien même le concept n'y est pas forcément structurant). Pour rappel, dans le cadre du projet scientifique de l'axe (dans le dossier HCERES), les perspectives  de travail furent déclinées autour des thématiques suivantes :

- Les représentations publiques du pouvoir et des rapports sociaux ; 

- Les expériences et pratiques médiatiques ; 

- Le lien entre territoire, identité et constitution des espaces publics ; 

- La patrimonialisation des cultures populaires ; 

- Les industries culturelles musicales et la production télévisuelle.