Doctorant - CELLIER Christophe

Doctorants

De l’intelligence artificielle à l’intelligence de la main, penser et produire le textile à l’heure des fablabs.

Titre : De l’intelligence artificielle à l’intelligence de la main, penser et produire le textile à l’heure des fablabs.

Date de début :  01-12-2017

Résumé : La recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle nous a permis de découvrir les mécanismes cognitifs complexes à l’œuvre dans l’intelligence manuelle. Au-delà de la simulation du geste de l’artisan par les machines des fablabs, il s’agit pour nous de mieux comprendre la place de l’auteur dans la conception et la production de pièces d’artisanat numérique. L’objectif que nous poursuivons dans cette thèse en sciences de l’information et de la communication et initiée à l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqués et Textile de Roubaix (ESAAT), est d'observer comment les compétences des utilisateurs d’un fablab ou plus précisément d’un atelier augmenté se manifestent. Ce travail trouve sa justification dans le contexte de la transformation mondialisée de l’industrie textile résultant de l’intelligence artificielle et de la robotique. A l’heure du design génératif, il s’agit pour nous d’identifier précisément le domaine d’intervention de l’auteur et la façon dont il apporte une plus-value dans une démarche de projet fortement numérisée. Dans ce petit théâtre des réalités, la posture du créateur textile est singulière, nous proposons ici d’analyser son rapport au monde par son geste technique participant à sa reconnaissance sociale. Le phénomène que nous entendons étudier est d’autant plus complexe qu’il se joue entre la texture produite, l’environnement sociotechnique et la main augmentée de l’artisan numérique. Pour mener à bien cette recherche éthique nous suivrons la voie ouverte en 2017 par le rapport « pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée » de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques.

Directeur (s) de thèseLaurence Favier et Ismaïl Timimi